Relever les accords d’une chanson

Pour pouvoir relever l'harmonie d'une chanson, il faut d'abord savoir reconnaître les différents types d'accord.

Le plus simple est d'apprendre à chanter ces accords en arpège, mais il faut pour cela comprendre un minimum de choses sur leur composition.

Un accord de quatre sons est formé à la base d'une fondamentale (c'est celle qui donne son nom à l'accord), une tierce (c'est elle qui détermine si l'accord est majeur ou mineur), une quinte et une septième.

D'où viennent ces noms ?

Imaginons une gamme majeure dont la première note serait la fondamentale de notre accord.
Plutôt que de donner le nom des notes, donnons leur un numéro : 1 pour la première, 2 pour la seconde, etc...
L'avantage est que cela restera vrai quelle que soit la note de départ.

Exemple d'une gamme majeure à partir d'une fondamentale

Pour former un accord de quatre sons, on saute donc une note sur deux à partir de la fondamentale.
L'intervalle entre la première et la troisième note s'appelle une tierce, entre la première et la cinquième note une quinte, etc...  (le nom de l'intervalle finit par désigner aussi la note)

Par la suite, on peut diminuer chaque intervalle et obtenir ainsi une note différente à chaque fois.

- la tierce diminuée d'un demi-ton est dite mineure (par opposition à la tierce majeure)
- la quinte diminuée d'un demi-ton est dite diminuée (par opposition à la quinte juste)
- la septième diminuée d'un demi-ton est dite mineure, la septième diminuée d'un ton est dite diminuée (par opposition à la septième majeure)

Il faut être capable de chanter ces intervalles et de les reconnaître, en commençant par les tierces, qui sont vraiment les plus importantes : la première étape est en effet de déterminer si l'accord est majeur ou mineur.

Voici des enregistrements de ces intervalles :

- tierce majeure


- tierce mineure

- quinte juste

- quinte diminuée

- octave

- septième majeure

- septième mineure

Parallèlement à ce travail sur les intervalles, on peut commencer à s'entraîner à chanter les accords correspondants :

- accord majeur (fondamentale, tierce majeure, quinte juste)


- accord mineur (fondamentale, tierce mineure, quinte juste)

- accord de septième majeure (accord majeur + septième majeure)

- accord de septième de dominante (accord majeur + septième mineure)

- accord mineur septième (accord mineur + septième mineur)

- accord mineur septième quinte bémol ou demi-diminué (fondamentale, tierce mineure, quinte diminuée, septième mineure)

- accord diminué (fondamentale, tierce mineure, quinte diminuée, septième diminuée)

Bien sûr, il ne s'agit que d'accords de trois ou quatre sons avec la fondamentale à la basse.
Or dans une chanson, il y a souvent des accords plus riches.

Cependant pour commencer, contentez-vous de ces accords simples et de ces premières pistes, qui vous permettront d'aboutir à un relevé simplifié mais jouable :

- essayez d'entendre la fondamentale des accords, en arrêtant la musique au fur et à mesure. Elle est très souvent jouée par la basse. C'est parfois difficile au début, mais l'oreille s'y habitue
- essayez à voix-haute les accords que vous avez appris à chanter à partir de cette fondamentale, puis notez celui qui vous semble convenir le mieux (parfois, ils ne vous sembleront convenir qu'à peu près, souvenez-vous que ce ne sont que des accords simples)
- si aucun accord ne vous semble convenir, peut-être vous êtes-vous trompé de fondamentale, recommencez avec une autre.

C'est une éducation de l'oreille qui est assez longue au départ, tout n'est qu'affaire de persévérance.

Bon courage donc !

Laisser un commentaire